Dimanche 11 décembre 2011, 26ème après Pentecôte, 12ème après la Croix, ton 1, exap. 4. Les saints ancêtres du Seigneur selon la Foi, 5ème de l’Avent, saint Daniel le Stylite et saint Luc le Nouveau

Dimanche 11 décembre 2011, 26ème après Pentecôte, 12ème après la Croix, ton 1, exapostilaire 4. Les saints ancêtres du Seigneur selon la Foi, 5ème de l’Avent, saint Daniel le Stylite et saint Luc le Nouveau

Tropaire de la Résurrection, t. 1 :

La pierre scellée par les Juifs,
et ton corps très pur gardé par les soldats,
Tu ressuscites le troisième jour, ô Sauveur, donnant la vie au monde.
C’est pourquoi les vertus célestes te crient :
« ô Donateur de vie,
Gloire à ta résurrection !
Gloire à ton royaume !
Gloire à ton économie,
seul Ami de l’Homme ! »

Troparul Învierii, glasul 1:

Piatra fiind pecetluită de iudei
şi ostaşii străjuind preacurat Trupul Tău,

înviat-ai a treia zi, Mântuitorule, dăruind lumii viaţă.
Pentru aceasta, Puterile cerurilor strigau Ţie, Dătătorule de viaţă:
Slavă învierii Tale, Hristoase!
Slavă împărăţiei Tale!
Slavă iconomiei Tale, Unule Iubitorule de oameni!

Tropaire des saints ancêtres, t. 2 :

Par la Foi Tu as justifié tes ancêtres, Seigneur,
par eux Tu épousas d’avance
l’Église des nations.
Ils se trouvent comblés de gloire et de fierté
à cause de l’illustre fruit de leur lignée,
qui sans semence t’enfanta.
Par leurs prières, ô Christ notre Dieu,
fais que nos âmes reçoivent le salut.

Gloire…

Kondakion des saints ancêtres, t. 6 :

Jeunes gens trois fois heureux,
vous n’avez pas vénéré l’image faite de main d’homme,
mais, fortifiés par l’ineffable présence de Dieu,
dans la fournaise de feu vous l’avez glorifié.
Au milieu de la flamme irrésistible vous tenant,
vous avez invoqué le vrai Dieu : « Hâte-Toi de venir à notre aide, Seigneur, + en ta miséricorde et ton amour,
car tout ce que Tu veux, Tu le fais ! »

Et maintenant…

Kondakion de l’avant-fête de Noël, t. 3 :

La Vierge en ce jour se prépare à enfanter ineffablement
en une grotte le Verbe qui précède les siècles.
Terre entière, à cette nouvelle, chante et danse !
Glorifie avec les anges et les bergers celui qui a voulu devenir un enfant nouveau-né,
le Dieu qui précède les siècles !

Prokimenon des Ancêtres, t. 4 :

Béni sois-Tu, Seigneur, Dieu de nos Pères !
A ton Nom louange et gloire éternellement !
V : Car Tu es juste en tout ce que Tu as fait pour nous ; toutes tes œuvres sont vérité.

Epître :

Colossiens 1, 12-18 (notre traduction)

Frères, avec joie rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints, dans la lumière. Il nous a, Lui, arrachés à la puissance des ténèbres et nous a transférés dans le Royaume du Fils de son amour.
En celui-ci nous avons, par son sang, la délivrance, le pardon de nos péchés. Il est l’image du Dieu invisible, le Premier-né de toute créature : en lui tout, dans les cieux et sur la terre, fut créé. Les êtres visibles et invisibles, les trônes, les seigneuries, les principautés et les puissances : tout fut créé par lui et pour lui ; Il est avant tous les êtres, et tout subsiste en lui. Il est également la Tête du corps, c’est-à-dire de l’Eglise, Lui qui est le principe, le Premier-né d’entre les morts, pour devenir Lui-même prééminent en tout.

Alléluia des Ancêtres, t. 8 :

Moïse et Aaron étaient parmi ses prêtres, et Samuel parmi ceux qui invoquaient son Nom !
V : Ils invoquaient le Seigneur, et Il les exauçait.

Evangile :

Luc 14, 16-24 (notre traduction)

En ce temps-là, le Seigneur dit cette parabole. Quelqu’un donnait un grand dîner, et il invita beaucoup de gens. A l’heure du dîner, il envoya son esclave dire aux invités : « Venez, car déjà tout est prêt ». Et tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier dit : « J’ai acheté une terre, et je dois aller la voir ; je t’en prie, excuse-moi ! » Un autre dit : « J’ai acheté cinq paires de bœufs et je pars les essayer ; je t’en prie, excuse-moi ! » Un autre dit : « Je viens de me marier et pour cette raison je ne peux pas venir ». A son retour, l’esclave rapporta cela à son maître. Mécontent, le maître de maison dit à son esclave : « Va vite sur les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. – Maître, dit l’esclave, tes ordres sont exécutés, et il y a encore de la place ! » Le maître dit alors à son esclave : « Va sur les chemins et les long des clôtures, et insiste pour faire entrer les gens, pour que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun des hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon dîner ! » En effet, conclut Jésus, il y a beaucoup d’invités, mais peu d’élus.

În vremea aceea Iisus a zis : « Un om oarecare a făcut cină mare şi a chemat pe mulţi ; şi a trimis la ceasul cinei pe sluga sa ca să spună celor chemaţi : Veniţi, că iată toate sunt gata. Şi au început toţi, câte unul, să-şi ceară iertare. Cel dintâi i-a zis : Ţarină am cumpărat şi am nevoie să ies ca s-o văd ; te rog iartă-mă. Şi altul a zis : Cinci perechi de boi am cumpărat şi mă duc să-i încerc ; te rog iartă-mă. Al treilea a zis : Femeie mi-am luat şi de aceea nu pot veni. Şi întorcându-se, sluga a spus stăpânului său acestea. Atunci, mâniindu-se, stăpânul casei a zis : Ieşi îndată în pieţele şi uliţele cetăţii, şi pe săraci, şi pe neputinciosi, şi pe orbi, şi pe şchiopi adu-i aici. Şi a zis sluga : Doamne, s-a făcut precum ai poruncit şi tot mai este loc.  Şi a zis stăpânul către sluga : Ieşi la drumuri şi la garduri şi sileşte să intre, ca să mi umple casa. Căci zic vouă : Nici unul din bărbaţi aceia care au fost chemaţi nu va gusta din cina mea. Căci, a zis Domnul, multi sunt poftiţi dar puţin sunt aleşi.

Koinonikon

Koinokion du dimanche (« Louez… ») et des Ancêtres : Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur ; aux cœurs droits convient la louange : Alléluia ! en ton 1.

Catéchèse

Saint Nicolas Cabasilas :
« De toutes parts, le Sauveur nous tourne vers lui, et ne nous laisse porter notre esprit vers aucun autre objet, ni nous éprendre d’aucun autre être. En effet, si notre désir s’émeut vers ceci, Il le fixe et l’apaise ; vers cela, Il y est ; vers tel autre objet, Il occupe encore cette route et capture ceux qui l’empruntent. ‘Si j’escalade le ciel, Toi Tu es là, dit l’Ecriture ; si je descends aux enfers, te voici ; si je prends mes ailes dès l’aurore et que j’aille habiter aux confins de la mer, là encore ta main me conduira et ta droite me saisira (Ps. 138, 8-10)’ : par une contrainte admirable et une tyrannie pleine d’amour, vers lui seul Il attire, à lui seul Il unit. Telle est, je pense, la contrainte dont Il usa pour pousser ceux qu’Il appelait vers sa demeure et son banquet, quand Il disait à son serviteur : « Contrains-les d’entrer, afin que ma demeure soit remplie ».» (La vie en Christ, I, 14)

Et saint Macaire le Grand :
« Tu le vois, celui qui adressait son appel était prêt, mais les appelés se sont dérobés. Ils sont donc responsables de leur sort. Telle est la grande dignité ds chrétiens. Voici que le Seigneur leur prépare le Royaume, et Il les invite à y entrer ; mais eux, ils refusent de venir. Au regard du don qu’ils doivent recevoir, on peut dire que si quelqu’un luttait contre Satan et endurait des tribulations depuis la création d’Adam jusqu’à la fin du monde, il n’aurait rien fait en comparaison de la gloire qu’il aura en héritage ; car il doit régner avec le Christ pendant les siècles sans fin. Gloire à celui qui a tellement aimé cette âme qu’Il s’est donné et confié lui-même à elle, ainsi que sa grâce ! Gloire à sa majesté ! » (Les Homélies spirituelles, 15, 31).

Père Marc-Antoine Costa de Beauregard (Dimanches et Fêtes, n° 377)

* * *

ANNONCE (Paris, France):

Dimanche, 11 décembre 2011 aura lieu dans la Cathédrale Métropolitaine des Saints Archanges Michel, Gabriel et Raphaël à Paris l’ordination épiscopale du Très Révérend Père Archimandrite IGNACE (Trif) évêque vicaire élu de l’Evêché Orthodoxe Roumain d’Espagne et du Portugal.

Dimanche, 11 décembre, la Divine liturgie et l’ordination épiscopale commencera à 9 heures et sera transmise en direct sur www.apostolia.tv.

Samedi, 10 décembre 2011, à 18 heures, aurons lieux les Vêpres et l’Office de l’appel à l’épiscopat.  (source MOREOM)

Ce contenu a été publié dans Dimanches et fêtes, Saints et fêtes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire