Dimanche 22 novembre 2009, 26ème après Pentecôte, 11ème après la Croix, 2ème de l’Avent. Après-fête de la Présentation de la Vierge au Temple. Mémoire de sainte Cécile la Romaine

Dimanche 22 novembre 2009, 26ème après Pentecôte, 11ème après la Croix, 2ème de l’Avent. Après-fête de la Présentation de la Vierge au Temple. Mémoire de sainte Cécile la Romaine

Tropaire de la Résurrection, t. 7

Tu as détruit la mort par ta croix, ouvert au Larron le Paradis ; changé en joie les pleurs des myrophores/ et ordonné aux apôtres de prêcher : « Tu es ressuscité, ô Christ Dieu, donnant au monde ta grande miséricorde ! »

Tropaire de la Présentation, t. 4

Ce jour est le prélude de la bienveillance de Dieu et l’annonce du salut des hommes. Dans le temple de Dieu la Vierge se montre à tous et d’avance elle annonce le Christ. Et nous, nous lui crions de toutes nos voix : « Réjouis-toi, Accomplissement de l’économie du Créateur ! »

Tropaires et kondakia de l’église ou du monastère.

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit…

Kondakion de la Résurrection, t. 7

Désormais la force de la mort est impuissante à retenir les mortels, car le Christ est descendu, brisant et détruisant les puissances de la mort. L’Enfer est enchaîné, les prophètes tous ensemble se réjouissent. Le Sauveur, disent-ils, est apparu à ceux qui demeurent dans la foi: venez, fidèles, prendre part à la Résurrection !

Et maintenant…

Kondakion de la Présentation, t. 4

Le très saint Temple du Sauveur, sa Chambre nuptiale de grand prix, la Vierge, Trésor sacré de la gloire de Dieu, en ce jour est présentée au temple du Seigneur. Elle y apporte la grâce du saint Esprit et devant elle les anges de Dieu chantent : « Voici le Tabernacle des cieux ! »

Prokimenon de la Résurrection, t. 7

Le Seigneur donnera la force à son peuple ; le Seigneur bénira son peuple dans la paix. – Apportez au Seigneur, fils de Dieu, rapportez au Seigneur gloire et honneur !

Prokimenon de la Fête, t. 3

Mon âme magnifie le Seigneur et mon esprit exulte de joie en Dieu mon Sauveur !
V/ : Il s’est penché sur son humble servante : désormais tous les âges me diront bienheureuse !

Épître dominical

Éphésiens 5, 8-19

Frères, conduisez-vous en fils de la Lumière, car le fruit de l’Esprit, c’est tout ce qui est bonté, justice et vérité. Sachez reconnaître ce qui plaît au Seigneur, et ne prenez aucune part aux œuvres stériles des ténèbres ; démasquez-les plutôt. Ce qui s’y fait en cachette, on rougit même d’en parler. Mais, quand ces choses-là sont démasquées, leur réalité se révèle au grand jour, car ce qui révèle tout, c’est la Lumière. C’est pourquoi l’on chante : « Toi qui dors, éveille-toi, d’entre les morts relève-toi, et le Christ t’illuminera ! » Prenez donc bien garde à votre conduite : ne vivez pas comme des insensés, mais comme des sages ; tirez parti du temps présent, car nous traversons des jours mauvais. Ne soyez donc pas irréfléchis, mais comprenez bien quelle est la volonté du Seigneur. Ne buvez pas jusqu’à l’ivresse, car le vin porte à la débauche ; laissez-vous plutôt remplir par l’Esprit saint. Dites entre vous des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, chantez pour le Seigneur et psalmodiez de tout cœur.

Alléluia du dimanche, t. 7

Il est bon de confesser le Seigneur, et de chanter pour ton Nom, Très-Haut ! – pour annoncer au matin ta miséricorde, et ta vérité durant la nuit ! Et de la Fête, t. 8 : Ecoute, ma fille, regarde et incline l’oreille ! – Les plus riches du Peuple imploreront ta face.

Évangile dominical

Luc 12, 16-21 (notre traduction)

En ce temps-là, le Seigneur dit cette parabole. Il y avait un homme riche dont les terres avaient beaucoup rapporté ; et il se demandait en lui-même : « Que vais-je faire ? Car je n’ai pas où loger ma récolte. » Puis il se dit : « Voici ce que je vais faire. Je vais abattre mes greniers, j’en construirai de plus grands, j’y serrerai tout mon blé et mes biens, et je dirai à mon âme : Mon âme, tu as quantité de biens en réserve pour beaucoup d’années ; repose-toi, mange, bois, réjouis-toi ! » Mais Dieu lui dit : « Insensé ! Cette nuit même on va te redemander ton âme ; et ce que tu auras amassé, qui l’aura ? » Ainsi en est-il de celui qui thésaurise pour lui-même, au lieu de s’enrichir en vue de Dieu.

Mégalynaire de la Présentation, t. 4

Devant l’entrée de la Vierge au Temple, les anges s’émerveillèrent, s’étonnant de voir comme elle avançait jusqu’au Saint des saints. Que de l’Arche vivante de Dieu aucune main profane n’ose approcher ! Mais que nos lèvres fidèlement redisent sans cesse à la Mère de Dieu le salut de l’ange Gabriel et dans l’allégresse lui chantent : « Vierge pure, Dieu t’a élevée plus haut que toute créature ! »

Koinonikon du dimanche (« Louez… ») et Koinonikon de la Fête : Je prendrai le calice du salut, et j’invoquerai le Nom du Seigneur : Alléluia !

Catéchèse/homélie

– « s’enrichir en vue de Dieu » = développer les dons charismatiques (innombrables !) qui sont en nous par le saint baptême, st Paul les nomme dans l’épître: « tout ce qui est bonté, justice et vérité » (lisez encore dans Galates 5, 22). Saint Séraphin parlait d’« acquérir les dons du saint Esprit » ; en fait, c’est hériter des richesses qu’on possède, les actualiser, les faire fructifier, et les recevoir encore et encore en surabondance, par la vie de prière liturgique et solitaire. Les baptisés sont des surdoués de Dieu, il est très agréable au Père que cela soit manifeste dans l’Église et dans le monde !

Archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard
++

Ce contenu a été publié dans Dimanches et fêtes, Saints et fêtes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire