Dimanche 27 avril 2008 : saint et grand dimanche de Pâques, Résurrection de notre Seigneur Jésus Christ

Dimanche 27 avril 2008 : saint et grand dimanche de Pâques, Résurrection de notre Seigneur Jésus Christ

Ressurection Jésus ChristAprès la bénédiction initiale, le tropaire de la Résurrection : Christ est ressuscité des morts ! Par la mort Il a vaincu la mort ! A ceux qui sont dans les tombeaux, Il a donné la vie ! (3 fois, par le prêtre, et 3 fois  par le chœur et le Peuple )
1 : Que Dieu se lève et ses ennemis seront dispersés ! (tropaire 1 fois)
2 : Comme se dissipe la fumée ils se dispersent ; comme fond la cire devant le feu ! (tropaire 1 fois)
3 : Périssent les impies en face de Dieu ! Mais les justes jubilent devant lui ! (tropaire 1 fois)
4 : Voici le jour que le Seigneur a fait, soyons dans la joie et l’allégresse ! (tropaire 1 fois)
Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit ! (tropaire 1 fois)
Et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amen ! (tropaire 1 fois)
Le prêtre chante à nouveau le tropaire jusqu’à « a vaincu la mort ! » et le chœur achève.

Antienne 1, ton 2

Acclamez Dieu, tous les habitants de la terre ! Chantez à la gloire de son Nom ! Rendez-lui honneur et louange !
Refrain : Par les prières de la Mère de Dieu, sauve-nous, Dieu sauveur !

Dites à Dieu : Que tes œuvres sont admirables ! Si grande est ta puissance que tes ennemis te glorifient ! Refrain.

Toute la terre se prosterne devant toi et chante pour toi ! Qu’elle chante pour ton Nom, Dieu très haut ! Refrain.

Gloire au Père… et maintenant… Refrain.

Antienne 2 (ton 2)

Que Dieu nous prenne en pitié et qu’Il nous bénisse ! Qu’il fasse luire sur nous la lumière de sa face, et qu’Il ait pitié de nous !
Refrain : Sauve-nous, ô Fils de Dieu,+ Toi qui es ressuscité des morts,/ nous qui te chantons : Alléluia !

Sur la terre on connaîtra tes voies, parmi toutes les nations ton salut. Refrain.

Que les peuples te rendent grâce, Seigneur ! Que tous les peuples te rendent grâce ! Refrain.

Que vous bénisse notre Dieu ! Que le craignent tous les confins de l’univers ! Refrain.

Gloire au Père… et maintenant… Refrain.

Fils unique et Verbe de Dieu…

Antienne 3

Que Dieu se lève et que ses ennemis se dispersent ! Que ses adversaires fuient devant sa face !
Refrain : Christ est ressuscité des morts…

Périssent les impies en face de Dieu ! Mais les justes jubilent devant lui ! Refrain

Voici le jour que le Seigneur a fait : soyons dans la joie et l’allégresse ! Refrain

Gloire au Père… et maintenant… Refrain

Isodikon

Dans vos assemblées bénissez le Seigneur, le Dieu de la source d’Israël ! Sauve-nous, ô Fils de Dieu, Toi qui es ressuscité des morts, nous qui te chantons : Alléluia !

Tropaire

Christ est ressuscité des morts ! Par la mort Il a vaincu la mort ! A ceux qui sont dans les tombeaux, Il a donné la vie !

Hypakoï (ton 4)

Devançant l’aurore et trouvant la pierre roulée près du tombeau, Marie et ses compagnes entendirent l’ange qui leur demandait: « Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui vit dans l’éternelle clarté ? Voici les bandelettes : allez vite annoncer à tous que le Seigneur est ressuscité, triomphant de la mort, car Il est le Fils de Dieu qui sauve le genre humain ».

Gloire… et maintenant…

Kondakion (ton 8)

Lorsque Tu gisais dans le tombeau, Seigneur immortel, Tu as brisé la puissance de l’enfer. Et Tu es ressuscité victorieusement, ô Christ notre Dieu ; ordonnant aux myrrophores de se réjouir, visitant tes apôtres et leur donnant la paix, Toi qui nous sauves en nous accordant la résurrection !

Au lieu du Trisagion:

Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ, Alléluia !

Prokimenon, ton 8

Ce jour, le Seigneur l’a fait: soyez dans la joie et dans l’allégresse !

V : Rendez grâce au Seigneur, car Il est bon, car éternel est son amour !

Epître

Actes de apôtres, 1, 1-8

Mon premier livre, Théophile, je l’ai consacré à tout ce que Jésus s’est mis à faire et à enseigner jusqu’au jour où, dans l’Esprit saint, ayant donné ses instructions aux apôtres qu’Il avait choisis, Il fut enlevé au ciel. C’est à eux qu’après sa passion Il s’est montré vivant : Il leur en donna mainte preuve pendant quarante jours, leur apparaissant et leur parlant du Royaume de Dieu. Au cours d’un repas qu’Il prenait avec eux, Il leur enjoignit de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre ce que le Père avait promis, « ce que, dit-Il, vous m’avez entendu vous dire : Jean a baptisé dans l’eau, mais vous, c’est dans l’Esprit saint que vous serez baptisés, sous peu de jours. » Etant donc réunis, ils lui demandaient : « Seigneur, est-ce maintenant que Tu vas rétablir le Royaume d’Israël ? » Il leur répondit : « Ce n’est pas à vous de connaître les temps et les moments que le Père a fixés, en son pouvoir souverain. Mais vous allez recevoir une force, par la descente sur vous de l’Esprit saint, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, jusqu’aux extrémités de la terre ».

Alléluia en ton 4

Tu te lèveras, Tu auras pitié de Sion ! – Du ciel le Seigneur regarde la terre.

Evangile

Jean  1, 1-17 (n. trad.)

Dans le principe est le Verbe, et le Verbe est vers Dieu, et le Verbe est Dieu. Lui, Il est dans le principe vers Dieu. Tout par lui est advenu, et sans lui rien de ce qui est n’est advenu. En lui est la Vie et la Vie est la Lumière des humains. Et la Lumière se manifeste dans la ténèbre ; et la ténèbre ne l’a pas comprise. Advint un être humain, envoyé d’auprès de Dieu ; son nom : Jean. Celui-ci vint pour le témoignage, pour témoigner au sujet de la Lumière, afin que tous aient confiance par lui. Il n’était pas lui-même la Lumière, mais il avait à témoigner au sujet de la Lumière. Le Verbe est la Lumière véritable, qui illumine tout être humain, venant dans le monde. Il est dans le monde, et le monde par lui est advenu, et le monde ne le connaît pas. Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli. Mais tous ceux qui l’ont reçu, Il leur a donné la liberté de devenir enfants de Dieu, à eux qui ont confiance en son Nom, qui ont été engendrés, non du sang ou d’un vouloir de chair, ou d’un vouloir d’homme, mais de Dieu. Et le Verbe est devenu chair et Il a dressé sa tente parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire de Fils unique du Père, comblé de grâce et de vérité. Jean témoigne à son sujet et s’écrie en disant : « C’est Lui dont j’ai dit : Il s’avance devant moi, Il est advenu avant moi, car Il est avant moi ! » Car de sa plénitude, tous nous avons reçu, et grâce pour grâce. C’est que la Loi a été donnée par l’intermédiaire de Moïse, la grâce et la vérité sont advenues par l’intermédiaire de Jésus Christ.

Mégalynaire

L’ange chanta à la Pleine de grâce : Réjouis-toi, Vierge très pure, je répète, réjouis-toi ! Ton fils en vérité est ressuscité après trois passés dans le tombeau ; et Il a redressé les morts : fidèles, soyez dans l’allégresse ! Resplendis, resplendis, nouvelle Jérusalem, car sur toi la gloire du Seigneur s’est levée. Réjouis-toi et exulte, Sion, et toi, Mère de Dieu très pure, réjouis-toi, car ton fils est ressuscité ! Alléluia !

Koinonikon

Recevez le Corps du Christ, Alléluia ! Buvez à la Source immortelle : Alléluia ! Alléluia !

On chante le tropaire pascal 1 fois, après "Avec foi, crainte de Dieu et amour, approchez !" et au lieu de "Nous avons vu la vraie lumière…", 3 fois au lieu de "Que le Nom du Seigneur soit béni…" Après la bénédiction, le prêtre chante le début du tropaire, le chœur termine "A ceux qui sont…"  Après le congé le prêtre dit 3 fois "Le Christ est ressuscité !"
Pendant la distribution du pain béni on chante le tropaire autant qu’on veut !

Homélie / catéchèse

2008

« Des hommes, un jour, à Antioche, ont été surnommés par d’autres hommes « chrétiens ». Pour les premiers le Christ est vivant et Il est leur vie ; pour les seconds, ce Christ a vécu, est mort et enterré et les « chrétiens » n’en sont que les disciples. Pour les premiers, la résurrection de ce Christ est une évidence qui donne son sens à leur vie ; pour les seconds cette même Résurrection n’est qu’un mot vide de sens. .. Et nous, en qui nous reconnaissons-nous ? La Résurrection du Christ est cet événement de salut, accompli par le Dieu vivant, dans lequel l’homme a percé définitivement le mur de la mort » (Ignace IV, patriarche d’Antioche, La Résurrection et l’homme d’aujourd’hui, 1981)

2006: La foi dans la Résurrection, principe d’identité des chrétiens

La Résurrection est, non une doctrine, mais un fait historique ; en témoigner, c’est être chrétien. L’œcuménisme chrétien : unicité de Foi en la victoire de Dieu sur la mort comme séparation de l’Homme et de Dieu, dépassant à jamais le péché en levant l’humanité d’entre les morts et la portant dans l’absolu de la vie éternelle en Dieu. A la fin des temps, tous ressusciteront (= se lèveront de la mort) pour rendre compte de leurs actes au Jugement miséricordieux du Christ glorifié. Prions ainsi pendant 40 jours : « Gloire à ta sainte résurrection, ô Christ ! Gloire à toi ! »

Archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard
++

Ce contenu a été publié dans Dimanches et fêtes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Dimanche 27 avril 2008 : saint et grand dimanche de Pâques, Résurrection de notre Seigneur Jésus Christ

Laisser un commentaire