Le Monastère de Bose (Italie) annonce le XVe Colloque œcuménique international de spiritualité orthodoxe: "Le Christ transfiguré dans la tradition des Églises orthodoxes" – Bose, 16 – 19 septembre 2007

Le Monastère de Bose (Italie) annonce le XVe Colloque œcuménique international de spiritualité orthodoxe: « Le Christ transfiguré dans la tradition des Églises orthodoxes » – Bose, 16 – 19 septembre 2007

Informations générales

TransfigurationLe XVe Colloque œcuménique international de spiritualité orthodoxe, Bose (Italie), 16-19 septembre 2007, portera sur le thème « Le Christ transfiguré dans la tradition des Églises orthodoxes« .

Les arrivées des participants sont prévues le samedi 15 septembre 2007.

Le Colloque commencera dimanche 16 septembre à 9h30, et se terminera mercredi 19 septembre 2007.

L’accueil sera assuré au Monastère et auprès de structures proches de Bose, pour lesquelles un service de transport journalier sera organisé.

Pour l’inscription au Colloque, il est nécessaire de téléphoner et d’envoyer ensuite la fiche d’inscription au Secrétariat, avant le 31 août 2007.

Le secrétariat est à disposition pour toute information ultérieure.

Secrétariat des Colloques
Monastère de Bose
I-13887 Magnano (BI)
Tel. +39 015.679.185
Fax +39 015.679.294
e-mail: convegni@monasterodibose.it

Présentation générale

La Transfiguration du Christ, gage de la divinisation de l’homme, est au cœur de la spiritualité de l’Orient chrétien: la nuée de la présence de Dieu, la Shekina, entoure tous ceux qui cherchent la face du Seigneur. Le mystère de la transfiguration a profondément interrogé la réflexion des Pères et la créativité des saints moines, hymnographes et iconographes à Byzance et sur le Mont-Athos, au Sinaï et en Palestine, dans les terres d’Europe orientale et dans la sainte Russie.

Le XVe Colloque œcuménique international de spiritualité orthodoxe entend mettre en lumière l’intime communion et la pluralité enrichissante des trésors spirituels des Églises, en approfondissant la Transfiguration dans ses aspects bibliques, spirituels, liturgiques, théologiques et anthropologiques, et en interpellant l’ensemble de la tradition spirituelle orthodoxe, dans l’harmonie de ses voix, sans négliger l’apport de la tradition monastique latine.

Comité scientifique: Enzo Bianchi (Bose), Lino Breda (Bose), Sabino Chialà (Bose), Nina Kauchtschischwili (Bergame), Hervé Legrand (Paris), Adalberto Mainardi (Bose), Antonio Rigo (Venise), Michel Van Parys (Chevetogne).

Le programme du Congrès

Premier jour: Dimanche 16 septembre 2007

Matin – 9h30

Ouverture

L’Évangile de la Transfiguration: exégèse biblico-spirituelle
ENZO BIANCHI, Prieur de Bose

Après-midi – 16h00

La Transfiguration du Christ dans la liturgie et l’iconographie byzantines
KONSTANTINOS KARAISARIDIS, Athènes

De l’Horeb au Tabor: le Christ transfiguré dans l’homilétique byzantine
MICHEL VAN PARYS, Chevetogne

L’interprétation de la Transfiguration dans la tradition exégétique et homilétique russe
ALEKSANDER V. SOROKIN, Saint Pétersbourg

Lundi 17 septembre 2007

Matin – 9h00

La Transfiguration chez Jean Damascène
RAMY WANNOUS, Balamand

Le Christ transfiguré dans les écrits de Guigues II le Chartreux
ANDRÉ LOUF, Mont-des-Cats

La Transfiguration chez Grégoire le Sinaïte, chez les auteurs spirituels qui l’ont précédé et ses contemporains
ANTONIO RIGO, Venise

Après-midi – 16h00

L’expérience de la lumière divine chez Syméon le Nouveau Théologien
+ ILARION ALFEEV, Vienne

La doctrine de Grégoire Palamas sur la vision de la Lumière divine et la spiritualité athonite contemporaine
IOANNIS POLEMIS, Athènes

Mardi 18 septembre 2007

Matin – 9h00

Séraphin de Sarov et la Transfiguration dans la pensée théologique russe
SERGIJ GOVORUN, Moscou

La Transfiguration du Christ chez Pierre le Vénérable
FOTIOS IOANNIDIS, Thessalonique

Le Christ transfiguré et la vie monastique chez Ignace Briantchaninov
SERAFIM BELONOŽKO, Minsk

Après-midi – 16h00

La lumière de la Transfiguration dans l’iconographie byzantine
STAMATIS SKLIRIS, Athènes

L’iconographie russe de la Transfiguration: quelques particularités
ENGELINA S. SMIRNOVA, Moscou

Mercredi 19 septembre 2007

Matin – 9h00

Nicolas Velimirović, témoin de la Transfiguration
+ IRINEI BOULOVIĆ, Novi Sad

“J’ai vu le Christ vivant”. L’expérience de la Transfiguration chez Silhouane l’Athonite
SERGEJ XORUZIJ, Moscou

Spiritualité et Transfiguration dans la théologie orthodoxe: Dumitru Staniloae
IUSTIN MARCHIS, Bucarest

Après-midi – 16h00

La signification de la Transfiguration dans le monde contemporain
+ KALLISTOS WARE, Oxford

Conclusions

boseMonastère de Bose

Ce contenu a été publié dans Nouvelles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Le Monastère de Bose (Italie) annonce le XVe Colloque œcuménique international de spiritualité orthodoxe: "Le Christ transfiguré dans la tradition des Églises orthodoxes" – Bose, 16 – 19 septembre 2007

  1. Gerard Laverdure dit :

    Très touché par ce thème de la transfiguration du Christ – que nous verrons tel qu’Il est et à qui nous ressemblerons à la fin de notre parcours terrestre où même ici-bas déjà. Je pense ici à Séraphim de Sarov.
    Une question? N’y a-t-il que des hommes, des «pères» à vivre ces grâces spirituelles? Pas de grandes mystiques orthodoxes? Bizarre! Il manque la moitié féminine de l’humanité pour rendre comptre de la connaissance expérientielle du Christ ressuscité.
    Gérard Laverdure
    Québec/Canada

  2. Ce thème de la "Transfiguration de Notre Seigneur Jésus-Christ" touche à plus d’un titre l’iconographe puisque, "normalement", l’Icône de cette fête atteste, pour ce dernier, symboliquement et effectivement, du "passage" de l’étude à la maîtrise. Le schéma de l’Icône de Théophane le grec est exemplaire de ce point de vue. Le thème du "passage" d’un état à un autre (et quel autre : la Transfiguration !!!), y est affirmé et de quelle manière !
    Ce thème mériterait à lui seul une méditation sérieuse…
    De ce point de vue, l’Icône proposée ci-dessus nous semble quelque peu anachronique. En effet, les "trous" dorés sous les deux Prophètes se voudraient volontairement ou involontairement (?) le rappel des cavernes (noires) figurées par Théophane. J’ajoute, qu’en réalité, il n’y a évidemment qu’une seule caverne exprimant l’entrée et la sortie du Christ et des 3 apôtres. Les deux "trous vides" de l’Icône représentés attestent d’une erreur de compréhension de l’iconographe. C’est d’autant plus dommage que la technique est excellente.
    Quant à l’observation de notre ami québécois : j’abonde dans son sens. Mais ce n’est, malheureusement, pas nouveau ! Pour ma part, je serais tenté, par le biais de l’évolution des Portes Royales, dont la règle est, l’Annonciation, de lui faire observer comment l’on peut cheminer doucement vers la négligence (pour ne pas dire plus) du "féminin", avec de grandes démonstrations théologiques.
    Que l’Esprit Saint veille sur nous tous qui avons été Baptisé en Christ et nous insuffle la "Sagesse".
    Un iconographe en son désert.
    XB

Laisser un commentaire