Dimanche 24 décembre 2006, dimanche de la Généalogie

Dimanche 24 décembre 2006, dimanche de la Généalogie

Tropaire de la Résurrection (ton 3)

       Que les Célestes soient en liesse !
       Que les terrestres se réjouissent !
Car le Seigneur a établi son Règne par son Bras, terrassant la mort par la mort, Lui le Premier-Né d’entre les morts.
Il nous libère du ventre de l’enfer, et offre au monde la grande miséricorde.

Tropaire des Pères dans la Foi (ton 2)

Combien sont sublimes les entreprises de la Foi ! Les trois jeunes gens exultaient dans la fournaise comme dans les eaux du repos ; et le prophète Daniel dans la fosse avec les lions semblait le pâtre du troupeau. Par leurs prières sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu !

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit …

Kondakion des Pères dans la Foi (ton 6)

Jeunes gens trois fois heureux, vous n’avez pas vénéré l’image faite de main d’homme, mais, fortifiés par l’ineffable présence de Dieu, dans la fournaise de feu vous l’avez glorifié. Au milieu de la flamme irrésistible vous tenant, vous avez invoqué le vrai Dieu: « Hâte-Toi de venir à notre aide, Seigneur, en ta miséricorde et ton amour, car tout ce que Tu veux, Tu le fais ! »

Et maintenant et toujours …

Kondakion de l’avant-fête de Noël (ton 3)

La Vierge en ce jour se prépare à enfanter ineffablement en une grotte le Verbe qui précède les siècles. Terre entière, à cette nouvelle, chante et danse ! Glorifie avec les anges et les bergers celui qui a voulu devenir un enfant nouveau-né, le Dieu qui précède les siècles !

Prokimenon (ton 4)

Béni sois-Tu, Seigneur, Dieu de nos Pères !
A ton Nom louange et gloire éternellement !

V : Car Tu es juste en tout ce que Tu as fait pour nous ; toutes tes œuvres sont vérité.

Epître

Hébreux 11, 9-10, 32-40

Frères, c’est par la foi qu’Abraham vint s’établir dans la terre promise comme dans une terre étrangère, habitant sous des tentes, ainsi qu’Isaac et Jacob, les cohéritiers de la même promesse. Car il attendait la cité qui a de solides fondements, celle dont Dieu est l’architecte et le constructeur. Et que dirai-je encore? Car le temps me manquerait pour parler de Gédéon, de Barak, de Samson, de Jephthé, de David, de Samuel, et des prophètes, qui, par la foi, vainquirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent des promesses, fermèrent la gueule des lions, éteignirent la puissance du feu, échappèrent au tranchant de l’épée, tirèrent force de leurs faiblesses, furent vaillants au combat, mirent en fuite des armées étrangères. Par la foi, certains ont ressuscité pour des femmes recouvrèrent leur enfant mort; d’autres se sont laissé torturer, refusant leur délivrance, afin d’obtenir une meilleure résurrection; d’autres subirent les moqueries et les coups de fouet, en plus des chaînes et de la prison; ils furent lapidés, sciés, torturés, ils moururent tués par l’épée. Ou bien ils durent aller çà et là vêtus de peaux de brebis et de peaux de chèvres, dénués de tout, persécutés, maltraités, eux dont le monde n’était pas digne, errants dans les déserts et les montagnes, dans les cavernes et les trous de la terre. Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n’ont pas obtenu ce qui leur était promis, Dieu ayant en vue un état meilleur pour nous, afin qu’ils ne puissent pas sans nous parvenir à la perfection.

Alléluia des Pères (ton 4)

Ps 43, 2 et 8
O Dieu, nous avons entendu de nos oreilles et nos pères nous ont raconté l’oeuvre que Tu fis de leur temps, aux jours d’autrefois.

Ps 33, 18
Les justes ont crié, et le Seigneur les a exaucés, et Il les a délivrés de toutes leurs tribulations.

Evangile

Matthieu 1, 1-25 (notre traduction)

Livre de l’origine de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham. Abraham engendra Isaac; Isaac engendra Jacob; Jacob engendra Juda et ses frères; Juda engendra de Thamar Pharès et Zara; Pharès engendra Esrom; Esrom engendra Aram; Aram engendra Aminadab; Aminadab engendra Naasson; Naasson engendra Salmon; Salmon engendra Boaz de Rahab; Boaz engendra Obed de Ruth; Obed engendra Isaï; Isaï engendra le roi David. David engendra Salomon de la femme d’Urie; Salomon engendra Roboam; Roboam engendra Abia; Abia engendra Asa; Asa engendra Josaphat; Josaphat engendra Joram; Joram engendra Ozias; Ozias engendra Joatham; Joatham engendra Achaz; Achaz engendra Ézéchias; Ézéchias engendra Manassé; Manassé engendra Amon; Amon engendra Josias; Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone. Après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel; Salathiel engendra Zorobabel; Zorobabel engendra Abiud; Abiud engendra Éliakim; Éliakim engendra Azor; Azor engendra Sadok; Sadok engendra Achim; Achim engendra Éliud; Éliud engendra Éléazar; Éléazar engendra Matthan; Matthan engendra Jacob; Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, qui est appelé Christ.
Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations depuis David jusqu’à la déportation à Babylone, et quatorze générations depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ.
De Jésus Christ, voici l’origine. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph ; avant qu’ils n’aient habité ensemble, elle se trouva enceinte du saint Esprit. Joseph, son époux, qui était un juste et qui ne voulait pas la diffamer, voulut la renvoyer secrètement. Comme il y pensait, voici qu’un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit: « Joseph, fils de David, n’aie pas peur d’accueillir Marie, ton épouse, car ce qui est engendré en elle est du saint Esprit ; elle enfantera un fils, et tu l’appelleras du Nom de Jésus; car c’est Lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Tout cela arriva pour que s’accomplît ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète: « Voici que la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on l’appellera du Nom d’Emmanuel, ce qui s’interprète : Dieu avec nous. » Eveillé de son sommeil, Joseph fit ce que l’ange du Seigneur lui avait ordonné, et il accueillit son épouse. Et il ne la connut pas jusqu’à ce qu’elle eût enfanté un fils ; et il appela celui-ci du Nom de Jésus.

*

Koinonikon du dimanche (« Louez… ») et des ancêtres : Justes, réjouissez-vous dans le Seigneur ; aux cœurs droits convient la louange : Alléluia ! en ton occurrent.

Catéchèse

Les trois modes de la filiation ; le mystère de la paternité divine ; la maternité humaine

  1. L’engendrement (conception) divin(e) – généalogie divine de Jésus (« du saint Esprit ») – Fils du Père, « engendré non créé » (Symbole), Jésus est Dieu parfait, créateur du ciel et de la terre avec le Père et l’Esprit. Sa personne est divine

  2. L’engendrement (conception) humain(e) – généalogie humaine de Jésus – par sa mère, Il reçoit l’hérédité du genre humain ; en devenant homme, Il purifie en Marie les péchés de toute sa lignée (jusqu’au premier Adam) et Il déifie en elle la nature humaine. Cette conception biologique est exempte de toute convoitise ; elle est l’œuvre de l’Esprit du Père qui aime sans désirer. Jésus le Dieu-Homme transcende le mode animal de l’engendrement ; en son humanité toute réelle, Il est libre des conséquences du péché adamique, la souffrance et la mort et c’est librement et par amour  qu’Il voudra les connaître. Il est Homme parfait, la fleur de la race humaine, l’Immaculé.

  3. Les énergies divines passent au travers de l’humanité de Jésus (une « puissance », dynamis, est sortie de moi). Le Christ Dieu guérit par ses énergies incréées, grâce vivifiante opposée à l’hémorragie qui donne la mort. Dans les sacrements de son Corps qu’est l’Eglise, la Personne (Hypostase) divine de Jésus vivifie par la parole et par les énergies (commenter l’onction, l’eucharistie surtout.). Son humanité est réelle (Il risque même d’être étouffé par les foules !)

  4. L’adoption : Joseph « accueille son épouse » et l’enfant engendré divinement et héritier de la race de David. Il les reçoit du Père céleste. Il est le père adoptif de Jésus Christ, le Verbe devenu homme. A nous, par le saint Esprit, est proposée l’adoption par le Père céleste.

  5. La triple virginité de Marie. Elle « n’a pas connu d’homme », ni pour concevoir humainement son Dieu ni pendant sa grossesse ni après l’accouchement. Elle demeure à jamais vierge dans sa maternité. Jésus est le Fils unique de l’Homme et le Fils unique de Dieu. Marie est « l’Epouse inépousée » de l’Acathiste, épousée de Dieu, inépousée de l’Homme – Mère intacte, sa maternité est divino humaine.

Archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard
++

Ce contenu a été publié dans Dimanches et fêtes, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire