Dimanche 13 novembre 2005, mémoire de saint Jean Chrysostome, archevêque de Constantinople (407)

Dimanche 13 novembre 2005,
mémoire de saint Jean Chrysostome, archevêque de Constantinople (407)

Tropaire de la Résurrection (ton 4)

Les femmes disciples du Seigneur, ayant appris des anges la prédication lumineuse de la Résurrection, et le terme de l’ancestrale condamnation, louent Dieu, disant aux apôtres : « Renversée est la mort ! Le Christ est ressuscité, donnant au monde sa grande miséricorde ! »

Tropaire de saint Jean Chrysostome (ton 8)

Resplendissante de clarté, la grâce de ta bouche a brillé sur l’univers, révélant au monde les trésors où l’avarice n’a point de part, et nous montrant la grandeur de l’humilité.
Père saint dont la parole nous instruit, Jean Chrysostome, intercède auprès du Verbe, le Christ notre Dieu, pour le salut de nos âmes !

Tropaire(s) de l’église

Kondakion de saint Jean Chrysostome (ton 6)

Tu as reçu la divine grâce depuis le ciel, et de tes lèvres tu appris au monde entier l’adoration de l’unique Dieu en la Trinité. Jean Chrysostome, vénérable Père bienheureux, selon tes vertus nous t’acclamons comme Docteur enseignant les réalités de Dieu !

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit …

Kondakion de la Résurrection (ton 4)

Mon Sauveur et mon Libérateur a ressuscité tous les mortels, les arrachant par sa force divine aux chaînes du tombeau. Il a brisé les portes de l’enfer et en Maître souverain Il est ressuscité le troisième jour.

Et maintenant et toujours …

Kondakion de Présentation de la Mère de Dieu au Temple (ton 4)

Le très saint temple du Sauveur, sa Chambre nuptiale de grand prix, la Vierge, Trésor sacré de la gloire de Dieu, en ce jour est présentée au Temple du Seigneur. Elle y apporte la grâce du saint Esprit et devant elle les anges de Dieu chantent : « Voici le Tabernacle des cieux ! »

Prokimena

…du dimanche (ton 4)

Ps 103, 24 et 1
Que tes œuvres sont admirables, Seigneur !
Tu as fait toutes choses dans ta Sagesse !

V : Bénis le Seigneur, ô mon âme ! Seigneur mon Dieu, Tu as été grandement magnifié !

…de Saint Jean (ton 4)

Ps 48, 4 et 1
Ma bouche va faire entendre la Sagesse,
mon cœur médite de prudents avis.

V : Ecoutez ceci, toutes les nations ; prêtez l’oreille, tous les habitants de l’univers !

Epître

… du dimanche : Ephésiens 4, 1-7

Frères, je vous encourage, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, à mener une vie digne de l’appel que vous avez reçu : en toute humilité, douceur et patience vous supportant les uns les autres avec charité, appliquez-vous à conserver l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Il n’y a qu’un seul Corps et qu’un seul Esprit, comme il n’y a qu’une seule espérance au terme de l’appel que vous avez reçu ; un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui règne au-dessus de tous, par tous et en tous.

… du saint Jean : Hébreux 7, 26 à 8, 2

Frères, tel est précisément le pontife qu’il nous fallait : saint, innocent, immaculé, séparé désormais des pécheurs, élevé plus haut que les cieux ; un pontife qui n’ait pas besoin, comme les grands prêtres, d’offrir chaque jour des sacrifices d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, car cela, Il l’a fait une fois pour toutes lorsqu’ en sacrifice Lui-même Il s’est offert. La loi de Moïse établit comme grands prêtres des êtres humains sujets à la faiblesse ; mais le serment de Dieu, prononcé après la Loi, établit comme grand prêtre le Fils, parfaitement accompli pour l’éternité. De ce qui vient d’être dit, le point capital est celui-ci : nous avons un pontife de telle nature qu’Il est assis à la droite du trône de la majesté divine, dans les cieux ; et là, Il accomplit son ministère, non plus dans le tabernacle dressé par les humains, mais dans le sanctuaire véritable érigé par le Seigneur.

Alléluia

…du ton 4

Ps 44, 5 et 8
Va, marche en vainqueur et règne ! Pour la vérité, la mansuétude et la justice !
Tu as aimé la justice et haï l’iniquité.

…du saint Jean (Ton 2)

Ps 36, 31 et 32
La bouche du juste médite la Sagesse, et sa langue redit ce qui est juste.
La loi de Dieu est dans son cœur ; ses pas ne trébucheront pas !

Evangile

… du dimanche : Luc 10, 25-37

En ce temps-là, un maître de la Loi s’approcha de Jésus et lui dit pour l’éprouver : « Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Qu’est-il écrit dans la Loi ? qu’y lis-tu ? » Celui-ci répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même ». Jésus lui dit : « Tu as bien répondu ; fais cela et tu vivras ». Mais le maître, voulant se justifier, dit à Jésus : « Et qui est mon prochain ? »

Jésus lui répondit : « Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba dans les mains de brigands qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups et s’en allèrent, le laissant à demi mort. Il se trouva qu’un prêtre descendait par ce chemin : il le vit, changea de côté et passa. De même un lévite, arrivant à cet endroit, l’aperçut, changea de côté et passa, lui aussi. Mais un Samaritain qui était en voyage arriva près de lui : il le vit et fut touché de compassion. Il s’approcha, pansa ses plaies et y versa de l’huile et du vin ; puis il le prit sur sa propre monture et le conduisit dans une auberge, où il prit soin de lui. Le lendemain, il prit deux deniers et les donna à l’aubergiste en disant : Prends soin de cet homme, et si tu dépenses quelque chose en plus, je te paierai à mon retour . Lequel de ces trois, à ton avis – demanda Jésus – s’est montré le prochain de l’homme tombé aux mains des brigands ? » Le maître de la Loi répondit : « C’est celui qui a pratiqué la miséricorde envers lui ».

Alors Jésus lui dit : « Va, et toi aussi, fais de même ! »

… du saint Jean : Jean 10, 9-16

En ce temps-là, Jésus dit : « Moi, Je suis la Porte ; si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé ; il ira et viendra et trouvera pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger et faire périr. Moi, Je suis le bon berger ; le bon berger offre sa vie pour les brebis. Le mercenaire, qui n’est pas le berger, à qui n’appartiennent pas les brebis, dès qu’il voit venir le loup, abandonne les brebis et s’enfuit, et le loup les attrape et les disperse. Le mercenaire s’enfuit parce qu’il est mercenaire et n’a pas souci des brebis. Moi, Je suis Le Berger, le bon, et Je connais les miens et les miens me connaissent, comme le Père me connaît et que, Moi, Je connais le Père ; et J’offre ma vie pour les brebis. Mais J’ai d’autres brebis qui ne sont pas de cet enclos ; celles-là, il faut que Je les conduise : elles écouteront ma voix et il y aura un seul troupeau et un seul berger. »

Koinonikon (Chant de communion)

… du dimanche

Louez le Seigneur des cieux !
Louez-le dans les lieux très hauts !
Alléluia !

… du saint Jean: Ps. 111, 7 (en ton occurrent)

Le juste sera en mémoire éternelle, il ne craindra pas d’entendre de parole de malédiction : alléluia !

Catéchèse

Homélie de saint Jean Chrysostome sur Jn. 10, 1-16

« J’offre ma vie ». Jésus Christ le répète souvent pour montrer qu’Il n’est pas un imposteur (…) Ayant dit « Je suis la Lumière, Je suis la Vie », des insensés auraient pu penser qu’Il était un homme vain parlant pour s’élever au-dessus des autres. Mais en disant : « Je veux mourir », Il ne s’attirait l’envie de personne. Par cette parole, Il montrait son infinie sollicitude, Lui qui voulait se livrer à la mort pour ceux mêmes qui le lapidaient (…). De plus, Il veut nous montrer qu’Il ne va pas à la mort malgré lui ; car s’Il ne mourait pas volontairement et parce qu’Il le veut bien, comment sa mort serait-elle un lien d’amour ? Il veut nous montrer encore que c’est là principalement la volonté de son Père(…). Il s’est volontairement livré à la mort ; Il montre ainsi qu’Il est le Maître de la vie et de la mort, qu’il a le pouvoir de reprendre la vie lorsqu’ Il le voudra, par la résurrection.

Archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard
++

Ce contenu a été publié dans Dimanches et fêtes, Saints et fêtes, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire